Le thérapeute est tenu à la stricte confidentialité.

A ce jour, seulement la sophrologie est remboursée par certaines assurances complémentaires reconnues ASCA.

Par prudence, renseignez-vous auprès de la vôtre.

Bien que le Professeur Alfonso Caycedo, fondateur de la sophrologie s’en est en partie inspiré, la sophrologie est une méthode psycho-corporelle à part entière. La seule similitude est que l’on agit sur les mêmes états de conscience.

L’objectif de la sophrologie est de rendre la personne actrice de son changement et de son évolution : l'intention n'est pas la même.

L’état d’hypnose, ou état de conscience modifié, est un état dans lequel l’inconscient est plus présent que le conscient. Ce qui peut donner l’impression qu’on ne “contrôle” plus.

Mais en fait, l’inconscient contrôle toujours. Il veille pendant la séance d’hypnose, tout comme il le fait le reste du temps. On ne perd donc que l’illusion du contrôle conscient. L’inconscient saura accepter ou refuser les suggestions du praticien.

De la même manière qu’il y a quelques % de la population qui sont hyper réceptifs à l’hypnose (ce sont ceux que les prestidigitateurs utilisent en spectacle), il y a quelques % de la population qui sont plus “résistants” à l’hypnose.

Ceux qui sont “résistants” mettront simplement un peu plus de temps à entrer en transe (ce qui est incompatible pour le spectacle mais ne pose aucun problème en hypnothérapie.

En fait, les seules personnes vraiment résistantes, sont celles qui ne veulent pas entrer en transe. L’hypnose, ce ne sont que des suggestions, si la personne ne veux pas les prendre, elle ne les prendra pas.

Absolument pas ! Il s’agit d’une croyance sans doute véhiculée par l’origine du mot “hypnose” : Hypnos était le Dieu Grec du sommeil.

Aujourd’hui on sait, grâce notamment aux IRM fonctionnels, que l’état d’hypnose est un état d’hyper activité cérébrale. Et les yeux ne sont d’ailleurs pas toujours fermés ! On peut faire de l’Hypnose les yeux ouverts, ou bien debout.

Une séance en individuelle dure environ 1H00.

La séance de groupe peut varier entre 1 à 2 heures.

Tout dépend de l'objectif thérapeutique et de la motivation que l’on porte à sa démarche. Chaque personne est unique et le protocole proposé l’est tout autant.

En général, il faut entre 6 et 12 séances, à raison d'une séance par semaine ou selon entente.

Mais dans la majorité des cas, vous sentirez des effets dès la première séance et parfois même une seule séance peut suffire !

Une séance de sophrologie individuelle dure environ 60 min.

La pratique ne nécessite pas de tenue particulière.

Elle commence par un temps d'échange qui permet de définir un objectif à atteindre.

Cet objectif sera le fil conducteur de tout l'accompagnement (entre 6 et 12 séances selon l'objectif thérapeutique).

Lors des séances suivantes, ce temps d'échange permettra de se rappeler l'objectif et de faire le point sur la semaine écoulée.

Ensuite, les relaxations dynamiques vont permettre de relâcher le corps et l'esprit.

Il s'agit d'exercices de respiration et de contractions / relâchements musculaires.

Ces relaxations dynamiques se pratiquent debout ou assis.

Enfin, la visualisation ou suggestion mentale favorisera la prise de conscience et le changement.

La suggestion mentale est guidée par la voix du sophrologue.

Elle se pratique assis ou allongé.

Une séance se termine toujours par un dialogue pour exprimer ses ressentis.